Catégories
Ateliers Événements

Le Yoga des Fascias

Yoga anti stress pour apaiser les douleurs et faire circuler l’énergie à l’intérieur du corps

Les fascias, « airbags » de notre corps

Les fascias sont des tissus profonds. Ce sont de véritables amortisseurs de nos chocs corporels et psychiques. S’ils « se grippent », cela engendre des tensions.

En latin, « fascia » se traduit par « bande » ou « bandelette ». Dans le corps les fines membranes élastiques qui compartimentent, enveloppent et relient toutes nos structures : organes, muscles, ligaments, tendons, nerfs, os, vaisseaux sanguins… Ce réseau de tissus conjonctifs constitués de collagène joue le rôle d’un « airbag », absorbant nos stress physiques et psychiques. Notre tonus change durant la journée, en fonction de nos activités et de nos émotions. Cette modulation est assurée notamment par les fascias. Quand ils ne réunissent plus à se contracter ou à se rétracter, en réponse à certains chocs importants ou répétés, ils ne sont alors plus capables de remplir leur fonction d’amortisseurs face au stress du quotidien. Entretenir la souplesse des fascias et leur redonner leur élasticité, c’est l’essence même du Yin Yoga, un style de yoga contemporain né dans les années 90 et qui découle des traditions indiennes et chinoises.

Un yoga qui apaise les douleurs

Plus un fascia est raide, plus il a tendance à entretenir l’inflammation, la fibrose et la douleur. Le champ d’action de la « yogathérapie » est large : de l’arthrose aux céphalées, en passant par la fibromyalgie. Si la recherche sur le fascia est récente, des congrès et des études viennent prouver l’importance du fascia dans les douleurs aiguës et chroniques. On sait, par exemple, que les lombalgies se traduisent par un raidissement des fascias. Et l’imagerie médicale a mis en évidence que le fascia thoraco-lombaire était plus épais chez 20% des lombalgiques. Le Yin Yoga permet également d’apaiser les souffrances des femmes atteintes d’endométriose. De récentes études ont montré que les cellules migrant en dehors de la cavité utérine avaient tendance à base fixer sur les tissus conjonctifs profonds.

Une action antistress

Au delà de son effet antidouleur, le Yin Yoga est pratiquée pour répondre au troubles fonctionnels et somatiques (fatigue inexpliquée, syndrome de l’intestin irritable…) face auxquels la médecine classique est souvent démunie. Sans cause médicale identifiée, ils surviennent en général dans un contexte de stress émotionnel et psychosocial. Celui-ci est incriminé dans la perturbation de la dynamique des fascias en provoquant crispations et tensions. Tout le monde, à tout âge, peut avoir recours à ce style de yoga doux, y compris les femmes enceintes.

Une histoire d’énergie et de réalignement

Comme l’acupuncture, le Yin Yoga fait circuler l’énergie à l’intérieur du corps et permet de se sentir plus vivant. Il s’attache à relancer le mouvement interne, d’où la possibilité d’y recourir juste pour se reconnecter à soi-même. Il ne requiert pas d’effort moteur, juste un lâcher-prise. On écoute son corps, on ressent ses tensions… Cela procure un sentiment de délassement.

Découvrez la playlist de la séance du 22 novembre en accès libre sur Spotify.

  • ATELIER EN LIGNE SUR ZOOM 
  • DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2020 
  • 15.00-17.00 
  • CLÔTURE DES INSCRIPTIONS : 20/11/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s